Prévoir son accueil

Quoi prévoir avant son arrivée  (nos chatons partent avec leur petite valise de départ, lit, jouet, croquettes, litière habituelle….  par exemple)

1- Sécuriser son cadre de vie,  les accès extérieurs, le balcon, la route, les fenêtres, les plantes, les produits….   etc… comme on le ferait avec un petit enfant.

:2- Prévoir ses espaces,  sa caisse dans un lieu accessible facilement quitte à la déplacer plus tard, ses gamelles d eau et de croquettes à volonté loin de sa caisse, un arbre à chat pour son lieu de surveillance et des jouets (balles, circuit à balle, plumeau…..)

3- Une boite de transport pour venir le chercher et l emmener au vétérinaire voir en voyage

4- Son alimentation, soit des croquettes Kitten de qualité équivalente à celle qu il reçoit à l’élevage et des produits frais comme expliqué et indiqué sous l onglet alimentation, c est primordial pour éviter des pathologies graves telles que calculs rénaux.

5- un rendez vous au vétérinaire, pour sa visite de sortie d’élevage, il part en bonne santé et aura son certificat de bonne santé par la clinique qui suit l’élevage mais une visite est toujours conseillée pour que votre vétérinaire puisse faire connaissance avec votre bébé et vous conseiller aussi.

.A savoir que nous sommes disponibles après son départ à n importe quel moment car nous connaissons nos bébés par coeur et nous serons les premiers professionnels à même de vous donner un avis en cas d inquiétude et au besoin nous vous dirigerons vers votre vétérinaire si cela nous semble nécessaire mais souvent nous saurons déjà vous conseiller.

Gérer la séparation du chaton avec sa mère

Le chaton que vous venez d’adopter est déjà « conditionné » par son hérédité, le comportement de sa mère, les expériences qu’il a vécu avant d’arriver chez vous, etc. Rassurez-vous, même après 2 mois, votre chaton est toujours capable d’apprendre et vous avez un rôle important à jouer. il aura besoin d’un petit temps d’adaptation, durant ces quelques jours ou semaines il pourrait avoir des attitudes inhabituelles dues au stress, ces attitudes passeront très rapidement si vous le rassurez. Si vous le gronder s’il n’a pas trouvé sa caisse sera totalement contre-productif et accentuerait son stress, mais vous pouvez l’aider en plaçant une ou plusieurs caisses à des endroits qu’il trouvera facilement et en utilisant la même litière qu’à la Chatterie et dont vous avez reçu un sachet………

Nos chatons partent quand ils sont prêt au niveau santé et comportement, jamais avant

2 mois est le minimum légal pour qu’il soit bien socialisé mais c est bien trop tôt. Pour minimiser le stress du chaton à son arrivée, ne le brusquez surtout pas. Laissez-le repérer où il peut manger, boire, éliminer et surtout se mettre à l’abri, en hauteur de préférence. S’il se frotte contre les pieds des meubles ou le bas des murs, c’est bien, il prend possession des lieux.

Même très jeune, un chaton ne doit ni mordre ni griffer en jouant, c est une mauvaise habitude à ne pas encourager.

Un « Non » ferme suffira à lui faire comprendre les limites du jeu. Stoppez le jeu s’il dépasse les bornes admises en l ignorant. En revanche, ne criez pas et n‘ayez pas de réaction brutale qui pourrait l’effrayer.

Un chaton qui s’ennuie développe facilement des signes d’anxiété

Cet état peut ensuite évoluer vers un comportement agité, destructeur voire agressif. Pour que votre chaton soit psychologiquement équilibré, il faut qu’il puisse être actif et exprimer ses comportements naturels : grimper, jouer, se cacher, guetter… Il est aussi souhaitable de l’habituer rapidement à être mis dans une cage de transport, exposé à divers bruits, et présenté à des personnes d’âge différent pour qu’il reste tolérant à la nouveauté.

Habituer le chaton à votre environnement et votre mode de vie

A son arrivée installer votre chaton dans une pièce où il pourra être au calme avant de découvrir le reste de la maison, ouvrez son kennel et laissez-le à sa disposition, laissez sa caisse et ses gamelles à portée de pattes …. Il pourra ensuite découvrir votre quotidien, qui va devenir le sien : les différentes pièces de la maison, les transports (voiture, train…), les bruits (télévision, aspirateur, machine à laver…).

Le chaton et les autres animaux de la maison

Présentez votre chaton aux autres animaux à la maison (chat, chien). Un peu de temps sera peut-être nécessaire pour qu’ils s’habituent les uns aux autres. Ne brusquez pas les choses.

Si vous avez déjà un chien, prévoyez des cachettes en hauteur pour que le chaton puisse s’y réfugier. Si vous avez déjà un chat, multipliez les gamelles et les bacs à litière pour que chacun puisse avoir accès à la nourriture et aux toilettes.

Le chaton et les enfants

Votre chaton adorera jouer avec les enfants quand il aura pris connaissance de son nouvel univers, il vous revient de tempérer l’impatience habituelle des enfants en leur rappelant que c’est un bébé qui est partit de sa famille et qu’il doit être traité avec douceur et patience et non pas un jouet, si il ne veut pas aujourd’hui il voudra demain ou après-demain, plus vous le laisserez choisir dans le calme plus vite il cherchera votre compagnie, il était à la chatterie dans un monde qui le respectait ce qui fait qu’il a confiance en nous mais il vous revient de continuer le travail que nous avons fait pour qu il reste un chaton aimable, on ne peut rendre l animal responsable des erreurs humaines.

Le chaton est curieux et intrépide

Faites le tour de votre logement en réfléchissant à tous les dangers qu’il peut représenter pour votre chat : balcon, fenêtre, piscine, plaques électriques, cheminée, objets blessants, plantes toxiques pour votre chaton, coupants ou piquants.

Aménager l’intérieur de votre logement pour votre chaton

Le chaton adore grimper et se cacher. Aménagez-lui des cachettes en hauteur : étagères …

Le milieu de vie du chaton s’organise autour de 4 zones : là où il mange, là où il fait ses besoins, là où il dort et là où il joue. Chaque zone doit être séparée des autres par au moins 2 mètres. Le chaton marque son territoire en frottant ses joues sur les endroits stratégiques : angle de mur, meuble, pieds de table… Il dépose ainsi son odeur personnelle apaisante.

Concernant sa litière, votre chaton est habitué à l’élevage à une caisse ouverte, retirez le couvercle dans un premier temps, si vous avez une très grande maison ou plusieurs chats n’hésitez pas à mettre plusieurs litières, d’autre part il connait comme matière les pellets ou granulés bois, qui sont très absorbant et écologiques car compostables, dans un premier temps utiliser le même matériel pour qu’il comprenne ou est la litière dans son nouvel environnement

A l’élevage il n’avait pas accès à l’extérieur sauf dans les courettes protégées des contaminations extérieures et des accidents, Tous nos adultes également, ce qui nous permet d’éviter les contagions par les chats extérieurs non traités, vaccinés ou soignés, nous vous demandons donc de ne pas le laisser sortir à moins de lui aménager un espace sécurisé, grillage cotés et dessus et plexi sur le bas sans quoi il sera exposé à des contaminations pour lesquelles nous ne pourrions être tenu responsable.

La transition alimentaire ou comment changer progressivement l’alimentation du chaton si vous y êtes obligés

Afin de limiter tout changement brutal qui pourrait provoquer des troubles digestifs, une période de transition alimentaire doit être aménagée sur une dizaine de jours afin de permettre au système digestif du chaton de s’adapter et laisser le temps à sa microflore intestinale de se renouveler.

Mélangez de façon graduelle le nouvel aliment à l’ancien jusqu’à faire une substitution complète au bout de 10 jours.

Bien nourrir son chaton

Lorsqu’il était à l’élevage, votre compagnon avait des croquettes à volonté adaptées à ses besoins importants mais d’autre part deux fois par jour il avait un complément frais sous forme de poisson frais cru, de poulet et de viande auquel nous ajoutions ponctuellement des probiotiques, des omégas 3 ou autres compléments naturels utiles selon la saison et les besoins spécifique, maintenir ces distribution de produit frais afin de ne pas le frustrer et le dérègler, il allait parfaitement et peut continuer à aller très bien pendant de nombreuses années avec quelques précautions,

Avec un système digestif en construction, comment garantir à un chaton une sécurité digestive ?

A la naissance, le chaton a un tube digestif seulement adapté à la digestion du lait maternel. Le lait de la chatte est riche en protéines, en matières grasses et en lactose. Grâce à un enzyme, la lactase, il est capable de digérer ce lactose mais son microbiotes interne ne sera terminé que vers 2 ans sans destruction due à une prise d antibiotiques.

Au fil des semaines, ses capacités digestives évoluent. Le chaton perd cet enzyme perdant ainsi sa capacité à digérer le lactose du lait. C’est pour cette raison qu’une fois adultes, la plupart des chats sont incapables de digérer le lactose contenu dans le lait. Quant à l’appareil digestif du chaton, s’il est parfaitement adapté à la digestion du lait maternel ou d’un lait maternisé spécifique pour chaton, le lait de vache en revanche, trop riche en lactose, peut provoquer des troubles digestifs tels que selles molles et diarrhées.

Parallèlement, votre chaton tolère de mieux en mieux l’amidon. Néanmoins, cette capacité ne s’installe que très progressivement. Dès lors, pour éviter les risques de diarrhées préjudiciables chez votre chaton car elles entraîneraient une chute de la croissance et une déshydratation pouvant avoir des conséquences dramatiques chez les très jeunes chatons. Son alimentation doit être ultra-digestible pour lui garantir une totale sécurité digestive.

Les besoins nutritionnels du chaton après le sevrage

Jusqu’à l’âge de 12 mois, le chaton est en pleine croissance. Entre le sevrage et l’âge de 4 mois, la croissance du chaton est particulièrement intense. Pour bien le nourrir durant cette période, plusieurs éléments sont à prendre en compte.

Les besoins du chaton entre le sevrage et 4 mois

– Les besoins en calories d’un chaton sont plus importants que ceux d’un chat adulte (pour un poids équivalent) : à 10 semaines, un chaton a besoin de 3,5 fois plus de calories par kilogramme qu’un chat adulte. Son aliment doit être très concentré en énergie.

– Jusqu’au sevrage, le seul aliment du chaton était le lait de sa mère. Progressivement, il perd la capacité à digérer le lactose du lait et acquiert celle de digérer l’amidon des céréales. Son aliment doit être très digestible pour lui éviter des soucis digestifs et ne pas oublier que le chat est un pur carnivore.

– Ses dents de lait sont fragiles. L’aliment doit être adapté aux petites dents du chaton.

– Le chaton est protégé au début de sa vie par les anticorps d’origine maternelle fournis lors des premières tétées. Cette quantité d’anticorps diminue progressivement dans l’organisme du chaton. En parallèle, son système immunitaire prend le relai pour fabriquer ses propres anticorps. Un aliment riche en antioxydants stimule cette production d’anticorps et nous vous conseillons des probiotiques et divers apports utiles sous l onglet alimentation.

Les besoins du chaton nécessitent une alimentation équilibrée

Jusqu’à l’âge de 12 mois, le chaton est en pleine croissance. Entre le sevrage et l’âge de 4 mois, la croissance du chaton est particulièrement intense, puis elle se ralentit. Entre 4 et 12 mois, le chaton non seulement grandit mais il consolide ses os et développe sa musculature raison pour laquelle nous prônons une alimentation riche comme nous le faisons avec nos propres enfants,

Les besoins du chaton entre 4 et 12 mois

Jusqu’à l’âge de 12 mois, le chaton est en pleine croissance. Entre le sevrage et l’âge de 4 mois, la croissance du chaton est particulièrement intense, puis elle se ralentit. Entre 4 et 12 mois, le chaton non seulement grandit mais il consolide ses os et développe sa musculature.

Les besoins énergétiques du chaton entre 4 et 12 mois restent plus élevés que ceux d’un chat adulte (rapportés au poids), mais ils diminuent progressivement.

– Le chaton passe désormais beaucoup de temps à jouer. Il saute, court, grimpe… ce qui contribue à renforcer sa musculature.

– Son système digestif reste fragile. Son système immunitaire devient progressivement de plus en plus performant.

– Les dents de lait du chaton tombent et ses dents adultes apparaissent. Afin de conserver une dentition saine, préférez pour votre chaton un aliment à croquer. En mastiquant, le chaton effectue une sorte de brossage naturel de ses dents, ce qui retarde l’apparition du tartre.

La stérilisation

Nous vous déconseillons de faire reproduire votre chaton, prenez rendez-vous chez le vétérinaire pour une stérilisation chirurgicale ou la pose d’un implant (moins agressive) de votre chat dès l’âge de six mois,

L’adaptation d’un chat adulte
Votre chat a besoin d’un endroit calme d’où il peut découvrir son nouvel environnement et dormir tranquille.

La période d’adaptation sera en grande partie ce que vous lui mettrez à disposition comme accueil, il sera comblé par vos caresses lorsqu’il sera prêt à les recevoir mais lui imposer ce que vous attendez ou le baigner dans un climat stressant et trop envahissant ne peut que lui rendre son arrivée difficile à supporter.

Privilégiez un moment calme pour son accueil, remettez les fêtes et visites à plus tard et sachez canaliser les enfants peu patients voir trop bruyants et évitez les actes ou contraintes stressantes au départ, son toilettage peut attendre quelques jours….. Ainsi votre chat sera plus rapidement le compagnon adorable qu’il était à la chatterie.

Le moment du complément alimentaire est aussi un moment privilégié qui lui fera comprendre que vous pouvez être son ami….

Adopter un chat demande un peu de patience et de compréhension : chaque chat doit trouver sa place. Au fur et à mesure que le temps va passer, le nouvel arrivant va prendre plus d’assurance et occuper petit à petit tous les endroits de votre maison.